remplissez, comparez, choisissez

La RC décennale maçon

L’un des premiers professionnels du bâtiment à intervenir pendant ou juste après les travaux de gros œuvre est le maçon. Il est chargé de poser les fondations et de monter les murs et cloisons dans le cadre de constructions neuves et de travaux de rénovation. Selon le type de travaux à réaliser, il doit mettre ses compétences et son savoir-faire en avant. Or, lors de ses activités, le maçon n’est pas à l’abri des risques de sinistres découlant de ses travaux. C’est pour cela qu’il doit obligatoirement souscrire l’assurance décennale maçon.

Le métier et les rôles du maçon

Le maçon est un professionnel de la construction. Son métier consiste à préparer les fondations, à monter les murs et les cloisons et à poser les dalles. Il travaille seul ou en équipe sur les chantiers. Il a pour mission d’assembler les briques, parpaings ou pierres avec du ciment ou du mortier. Pour exercer son métier, il doit respecter les plans fournis. Parfois, il est amené à utiliser des armatures pour le ferraillage et à effectuer des coffrages et des moules. Comme il doit être debout sur les échafaudages et les échelles, le maçon doit faire preuve d’agilité, de rigueur et de professionnalisme. Il doit avoir le sens de l’espace et de la géométrie, mais aussi doit démontrer sa capacité d’organisation et de précision.

La maçonnerie et les risques de sinistres

Dans la maçonnerie, les risques de sinistres ne sont pas rares. Fissures, affaissement, éboulement… les sinistres peuvent avoir de lourdes conséquences sur l’ouvrage. Par exemple, une malfaçon peut causer une fissure sur un mur extérieur, générant ainsi des infiltrations d’eau. Cela peut aussi impacter l’isolation et provoquer des déperditions de chaleur. La malfaçon concerne également l’affaissement du sol et l’éboulement des pierres et des briques. Ce sont des risques qui mettent la vie des occupants en danger et qui peuvent rendre le bâtiment impropre à sa destination. Ils peuvent aussi affecter la solidité de l’ouvrage.

L’assurance décennale auto-entrepreneur obligatoire

Rendue obligatoire par la loi Spinetta, l’assurance décennale concerne tous les professionnels du bâtiment, y compris le maçon. Lors de ses activités, le maçon doit pouvoir s’adapter à certaines contraintes. Il doit limiter le bruit et les poussières et baliser les lieux. Il doit aussi envisager les différents risques liés à son métier. C’est pour cela que la garantie décennale lui est imposée. Cette assurance a pour objectif de couvrir les dommages pouvant survenir à cause d’une malfaçon pendant une période de dix ans. On parle de dommages affectant la solidité du bâtiment et le rendant impropre à son utilisation.

Combien coûte une assurance décennale maçon ?

Le prix de l’assurance décennale maçon dépend de la compagnie d’assurance, mais aussi du chiffre d’affaires, des antécédents et de l’ancienneté de l’auto-entreprise de maçonnerie. De manière générale, le prix est compris entre 1800 et 2500 euros pour une année d’assurance. Pour bénéficier d'un tarif personnalisé vous pouvez obtenir gratuitement des devis décennale.

RC décennale auto-entrepreneur par métier