remplissez, comparez, choisissez

Complémentaire santé pour les auto-entrepreneurs

Mutuelle santé micro-entrepreneur En tant qu’auto-entrepreneur vous bénéficiez de l’Assurance Maladie dès l’instant où vous versez des cotisations à votre caisse de régime obligatoire. Toutefois pour obtenir des remboursements allant jusqu’à 100% du ticket modérateur, vous devez souscrire une mutuelle. Et choisir la formule adaptée à votre situation professionnelle. En matière d’assurances pour auto-entrepreneurs la mutuelle est incontournable. Focus sur la complémentaire santé de l’auto-entrepreneur et de ses garanties !.

Mieux comprendre la complémentaire santé

La complémentaire santé est une assurance santé qui peut être obligatoire, facultative ou souscrite volontairement. C’est ce qu’on appelle également la mutuelle santé. Ce contrat d’assurance offre des prestations variées qui viennent compléter les remboursements de l’Assurance Maladie et de la Sécurité Sociale. En effet, les dépenses de santé non remboursées par ce régime obligatoire sont prises en charge par la complémentaire santé, ce qui permet à l’assuré de profiter de meilleures garanties, plus complètes et plus variées.

Les garanties de la mutuelle santé

Il est clair que la souscription à une mutuelle santé présente un grand intérêt pour l’auto-entrepreneur. Le contrat complémentaire santé lui rembourse la totalité ou une partie de ses frais de santé qui restent à charge après le remboursement de l’Assurance maladie. Sont remboursés, le ticket modérateur et tout ou une partie des dépassements d’honoraires encadrés par des praticiens exerçant en secteur 2 et adhérant à l’option de coordination comme les anesthésistes, les obstétriciens et les chirurgiens.

Les prestations proposées sont les suivantes : l’aide-ménagère, la garde d’enfants, le tiers-payant. Si vous souhaitez obtenir des indemnités journalières en cas d'arrêt maladie ou d'invalidité, il est nécessaire de souscrire également une assurance prévoyance. Comme il s’agit d’une assurance volontaire, les auto-entrepreneurs peuvent décider de souscrire cette assurance ou non.

Sachez, tout de même, que les dépassements et les majorations hors parcours de soin ne sont pas pris en charge par cette assurance. Autre aspect important du contrat mutuelle santé : les auto-entrepreneurs qui exercent une activité libérale affiliée à la Cipav (Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse) ont droit à des indemnités journalières en cas de maladies. Ce qui n’est pas le cas des autres auto-entrepreneurs, qui, eux, doivent attendre d’avoir cotiser depuis au moins un an au RSI pour y avoir droit.

Définition du contrat santé responsable

Qu’est-ce qu’on appelle un contrat santé responsable ? Le 1er avril 2015, la reforme de la généralisation de la complémentaire santé venait introduire le contrat santé responsable. Ce contrat a pour but de proposer une couverture minimale aux personnes qui ne sont pas encore couvertes par une mutuelle. Il a été mis en place afin de lutter contre certains postes de santé particulièrement coûteux.

Dans le contrat santé responsable, la prise en charge des frais optiques est plafonnée, de même que les dépassements d’honoraires des médecins non adhérents au Contrat d’accès aux soins (CAS). Aussi, les soins orthodontiques ne sont pas intégrés au panier de soins des contrats responsables.

Si vous décidez d’opter pour un contrat solidaire et responsable, vous devez respecter le parcours de soins coordonné et vous devez vous conformer à la participation forfaitaire de 1 euro et les franchises sur les médicaments.

La souscription d’une mutuelle

En tant qu’auto-entrepreneur, vous avez tout intérêt à souscrire une complémentaire santé. C’est ce qui va vous permettre de bénéficier d’un panier de soins adapté à votre secteur d’activité et à votre situation. D’autant plus qu’en dépendant entièrement de votre auto-entreprise, vous n’êtes pas éligible à la mutuelle santé d’entreprise, contrairement aux salariés. Vous cotisez uniquement auprès du RSI (Régime Social des Indépendants). Souscrire une mutuelle santé vous permet de bénéficier de meilleurs remboursements.

Si votre conjoint est salarié, il doit normalement être couvert par la mutuelle collective rendue obligatoire le 1er janvier 2016. Dépendant du type de contrat souscrit, vous pouvez bénéficier de la même couverture. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de souscrire une complémentaire santé.

Renseignez-vous auprès de votre assureur pour savoir quel contrat de complémentaire santé souscrire. Il vous orientera vers les garanties adaptées à votre métier et à votre secteur d’activité. L’idéal est de comprendre les garanties proposées et de choisir celles qui vous intéressent. Faites le tri entre les garanties et optez pour celles dont vous avez le plus besoin. N’oubliez pas de comparer les contrats, ce n’est qu’en comparant que vous pourrez trouver la meilleure offre et le meilleur tarif !

L’auto-entrepreneur et les contrats Madelin

Comme l'ensemble des TNS (Travailleurs non-salariés), l’auto-entrepreneur peut souscrire un contrat Madelin. Cela lui permet d’améliorer sa protection en matière de retraite, de prévoyance et de santé. Pour les autres travailleurs indépendants (artisan, profession libérale, gérant non-salarié), les contrats Madelin sont très avantageux, car ils leur permettent de bénéficier de déductions.

En effet, les cotisations versées chaque année sont déductibles des bénéfices imposables, dans certaines limites. Or, il n’est pas possible pour un micro-entrepreneur bénéficiant déjà d’un régime simplifié de bénéficier de ces déductions. En somme, il est conseillé de se tourner une mutuelle classique, c’est-à-dire une complémentaire santé auto-entrepreneur qui pourra vous offrir une couverture complète à vous et à votre famille.